Découvrez les stars de demain

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Coupe du Monde 2022 - 8es de finale : le baromètre des anciens du Tournoi

7 décembre 2022

Coupe du Monde 2022 - 8es de finale : le baromètre des anciens du Tournoi

Après chaque tour, retrouvez le baromètre des joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello et engagés en Coupe du Monde.

ILS ONT BRILLE

Un quart de finale alléchant. C’est ce qui attend la France et l’Angleterre ce samedi après la qualification des deux équipes. Les Bleus ont été les premiers à valider leur ticket pour le tour suivant en battant la Pologne dimanche (3-1). D’abord en difficulté, les hommes de Didier Deschamps (Tournoi 1988) ont été maintenus à flot par Hugo Lloris. Le meilleur gardien du Tournoi Maurice Revello 2006 et nouveau co-recordman du nombre de sélections en équipe de France avec Lilian Thuram (142) a réalisé une superbe parade sur Piotr Zielinski alors que le score était toujours de 0-0. Dans le sillage de leur capitaine et également d’un excellent Adrien Rabiot (Tournoi 2014) dans l’entrejeu, les Tricolores ont finalement réussi tant bien que mal à ouvrir le score avant la pause avant de dérouler en seconde période.


C’est dans la soirée de dimanche qu’ils ont été rejoints par les Anglais. Tombeurs du Sénégal, les hommes de Gareth Southgate (Tournois 2014 et 2016) ont livré une copie quasi parfaite. Bousculés par une accrocheuse équipe sénégalaise, les Three Lions s’en sort d’abord remis à leur gardien Jordan Pickford (Tournois 2015 et 2016). Ils n’ont ensuite laissé aucune chance à leur adversaire en faisant preuve d’un réalisme froid (3-0). L’affrontement entre France et Angleterre samedi est prometteur et déjà historique : il s’agira du premier face-à-face en phase à élimination directe entre les deux équipes, Euro et Coupe du Monde confondus.

Une formalité. Le Brésil n’a laissé aucune chance à la Corée du Sud dans son 8e de finale (4-1). Il n’a fallu que 36 minutes à la Seleção pour inscrire ses 4 buts et mettre fin au suspense. Si la première période a été à sens unique, la deuxième s’est avérée plus équilibrée, avec des sud-Coréens bien plus entreprenants. Les hommes de Paulo Bento ont même contraint Alisson Becker à s’employer à plusieurs reprises. Le gardien vainqueur du Tournoi Maurice Revello 2013 a réalisé 5 parades dont certaines assez spectaculaires. Un léger relâchement de la part des Brésiliens qu’il faudra tenter d’éviter face à la Croatie en quart de finale.

Le Maroc dans l’histoire. Opposés à l’Espagne, les Lions de l’Atlas ont réalisé un authentique exploit en éliminant la Roja aux tirs au but (0-0, 3-0 tab). Après le Cameroun (1990), le Sénégal (2002) et le Ghana (2010), le Maroc devient la quatrième nation africaine dans l’histoire à atteindre les quarts de finale d’une Coupe du Monde. Une performance dont le gardien Yassine Bono a été le grand artisan. Impérial pendant 120 minutes, le portier passé par le Tournoi en 2012 a ensuite repoussé deux des trois tirs au but espagnols. Héroïque.


Les Marocains défieront au prochain tour le Portugal. Très larges vainqueurs de la Suisse (6-1), les hommes de Fernando Santos ont réalisé une prestation de très haut niveau. A la surprise générale, Cristiano Ronaldo (Tournoi 2003) était remplaçant au coup d’envoi, suppléé en attaque par le jeune Gonçalo Ramos. A 21 ans, l’attaquant qui a disputé le Tournoi en 2019 fêtait sa première titularisation en équipe nationale, et de quelle manière. En inscrivant un magnifique triplé, le joueur du Benfica a vécu une soirée dont il se souviendra toute sa vie.


QUELQUES CHIFFRES
17

Le total de tirs effectués par les Etats-Unis de Gregg Berhalter (Tournoi 1994) face aux Pays-Bas. C’est 6 de plus que leurs adversaires sur ce match et c’est le plus haut total pour la Team USA dans cette Coupe du Monde.

5

Le nombre de duels aériens remportés par Adrien Rabiot face à la Pologne. Il s’agit du plus haut total pour un joueur français sur la rencontre.

3

Après sa victoire devant la Pologne en 8es de finale, l’équipe de France sera au rendez-vous des quarts de finale d’une Coupe du Monde pour la troisième fois consécutive (2014, 2018, 2022). Une première dans l’histoire des Bleus.

98

En pourcentage, le taux de passes réussies de Nampalys Mendy (Tournois 2012 et 2013) face à l’Angleterre. Le milieu de terrain a réussi 49 des 50 passes qu’il a tentées. Il s’agit du plus haut taux de la rencontre.

89

Le nombre de ballons touchés par Takehiro Tomiyasu (Tournoi 2018) face à la Croatie, le plus haut total pour un joueur japonais sur la rencontre.

ILS SONT QUALIFIES

Angleterre : Jordan Pickford (2015 & 2016), Aaron Ramsdale (2018), Eric Dier (2014), Conor Gallagher (2019), Jack Grealish (2016) - Sélectionneur : Gareth Southgate (2014 & 2016)
Argentine : German Pezzella (2009), Alejandro Gomez (2009) - Sélectionneur : Lionel Scaloni (1998)
Brésil : Alisson (2013), Ederson (2014), Daniel Alves (2002), Marquinhos (2014), Antony (2019), Pedro (2019)
France : Hugo Lloris (2006), Steve Mandanda (2005), Axel Disasi (2018), Adrien Rabiot (2014) - Sélectionneur : Didier Deschamps (1988)
Maroc : Yassine Bono (2012), Ahmed Reda Tagnaouti (2015), Nayef Aguerd (2015), Badr Benoun (2015), Abderrazak Hamdallah (2012)
Pays-Bas : Steven Berghuis (2012), Vincent Janssen (2015)
Portugal : Rui Patricio (2009), José Sa (2013 & 2014), Danilo Pereira (2011), Ruben Dias (2016), João Cancelo (2014), João Mario (2013), Bruno Fernandes (2014), Vitinha (2019), Cristiano Ronaldo (2003), Ricardo Horta (2014), Gonçalo Ramos (2019)

ILS SONT ELIMINES

Belgique : Koen Casteels (2013), Yannick Carrasco (2013)
Canada : James Pantemis (2018), Derek Cornelius (2018), Liam Millar (2018), Ike Ugbo (2017), Jonathan David (2018) - Sélectionneur : John Herdman (2018)
Corée du Sud : Kang-In Lee (2018
Costa Rica : Ronald Matarrita (2015) - Sélectionneur : Luis Fernando Suarez (1999)
Etats-Unis : Kellyn Acosta (2013), Jordan Morris (2013 & 2015) - Sélectionneur : Greg Berhalter (1994)
Japon : Maya Yoshida (2008), Takehiro Tomiyasu (2018), Ko Itakura (2018), Hiroki Ito (2017), Ao Tanaka (2019), Daichi Kamada (2016), Kaoru Mitoma (2019), Takumi Minamino (2016), Yuki Soma (2019), Takuma Asano (2016), Ayase Ueda (2018)
Mexique : Guillermo Ochoa (2005), Nestor Araujo (2011 & 2012), Gerardo Arteaga (2018 & 2019), César Montes (2018), Hector Moreno (2006), Jorge Sanchez (2018), Roberto Alvarado (2018), Uriel Antuna (2018), Hector Herrera (2012), Raul Jimenez (2012) - Sélectionneur : Gerardo Martino (1983)
Pays de Galles : Joe Rodon (2017), Chris Mepham (2017, )Mark Harris (2017), Daniel James (2017) - Sélectionneur : Rob Page (2017)
Qatar : Saad Al Sheeb (2010), Meshaal Barsham (2019), Yousef Hassan (2014), Homam Ahmed (2018), Abdulaziz Hatem (2009 & 2010), Akram Afif (2014), Ahmed Alaaeldin (2015) - Sélectionneur : Félix Sanchez Bas (2014)
Sénégal : Kalidou Koulibaly (2011), Abdou Diallo (2016), Nampalys Mendy (2012 & 2013)
Tunisie : Mouez Hassen (2014)

Le fil d'infos

29 mars 2023

Ait-Nouri, Johnston, Gunn… Les anciens du Tournoi Maurice Revello débarquent sur la scène internationale

20 mars 2023

Tournoi Maurice Revello et Sud Ladies Cup : une soirée partenaires réussie

3 février 2023

Ronaldo, Cunha, Buonanotte...les anciens du Tournoi Maurice Revello ont animé le mercato hivernal !

2 février 2023

Les pépites colombiennes Gustavo Puerta et Daniel Luna débarquent en Europe !

19 janvier 2023

35 joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello 2022 vont disputer le Sudamericano U20

11 janvier 2023

Cinq joueurs passés par le Tournoi à suivre en 2023

31 décembre 2022

40 joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello sont devenus internationaux A en 2022

29 décembre 2022

INTERVIEW - Javier Mascherano : « L'important, c'est le chemin que l'on prend »

19 décembre 2022

Coupe du Monde 2022 – Finale : Scaloni, Pezzella, Gomez et l’Argentine champions du monde

15 décembre 2022

Coupe du Monde 2022 – quart et demi-finales : le baromètre des anciens du Tournoi

Nos partenaires

      Conseil Départemental des Bouches du Rhône CD13        Muy Manero