Découvrez les stars de demain

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le top 100 des joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello : 45e à 41e

1 mars 2024

Le top 100 des joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello : 45e à 41e

A l’occasion de sa 50e édition, qui se déroulera du 3 au 16 juin 2024, le Tournoi Maurice Revello ouvre son livre d’histoire. Depuis sa fondation en 1967, la compétition a vu passer de nombreux talents. Plus de 2000 sont devenus internationaux A et parmi eux, certains sont même entrés dans l’histoire du football. Pour célébrer son anniversaire, le Tournoi remet au goût du jour son top 100 créé en 2017. Jusqu’au 29 mars, retrouvez sur notre site internet le classement des 100 plus grands joueurs passés par le Tournoi réactualisé et dévoilé par tranches de cinq joueurs. Et cela continue aujourd’hui, avec le classement de la 45e à la 41e place.

45e : Roy Makaay (Pays-Bas) - Tournoi 1996

Confrontés à l'Argentine, la Colombie, la France et la Russie dans leur groupe, les Pays-Bas sont tombés sur un os. Lors du Tournoi Maurice Revello en 1996, les Bataves encaissent trois défaites en quatre rencontres et finissent à une peu reluisante neuvième place. Pourtant, les talents ne manquent pas dans cette équipe, qui voit huit de ses joueurs devenir internationaux A par la suite. Parmi eux, Roy Makaay. L'attaquant évolue alors au Vitesse Arnhem et prend très vite la direction de l'Espagne, où sa carrière prend un autre tournant. Après un passage réussi à Tenerife, Makaay devient un buteur connu et reconnu au Deportivo La Corogne, où il est champion d'Espagne et inscrit 96 buts en quatre saisons. Convaincu de son talent, le Bayern Munich mise sur lui et l'avant-centre néerlandais saisit sa chance en inscrivant 103 buts en quatre saisons en Bavière.

44e : Radamel Falcao (Colombie) - Tournoi 2004

La Suède finaliste, la Chine surprenante troisième, le Japon bon dernier... L'édition 2004 du Tournoi Maurice Revello est celle des surprises. Remportée par la France, la compétition révèle cette année plusieurs joueurs de haut niveau : Fernandinho, Filipe Luis, Gaël Clichy ou encore Radamel Falcao. Auteur d'un but face à la Turquie, l'attaquant est alors présenté comme un grand espoir du football colombien. Après cinq saisons réussies à River Plate, il ne débarque en Europe qu'en 2009, au FC Porto, où il explose les records : 87 matches, 72 buts et six trophées en deux saisons. La suite de sa carrière l'emmène successivement à l'Atlético de Madrid, Monaco, Manchester United, Chelsea, Galatasaray et le Rayo Vallecano, où il évolue toujours. Au sein de tous ces clubs, il inscrit la bagatelle de 190 buts, bilan terni toutefois par une grave blessure subie à Monaco, qui brise son élan. Cinquième au classement général du Ballon d'Or en 2012, Falcao est également le meilleur buteur de l'histoire de la sélection colombienne, avec 36 réalisations en 105 sélections.

43e : Hugo Lloris (France) - Tournoi 2006

De 2004 à 2007, l'équipe de France impose une domination sans partage sur le Tournoi Maurice Revello. Vainqueure de quatre éditions consécutives, la sélection tricolore balaye tout sur son passage. En 2006, les Bleuets écartent la Colombie, le Mexique et les Pays-Bas en phase de poules, puis la Chine en demi-finale, avant de se jouer à nouveau des Néerlandais en finale. Une ultime rencontre remportée aux tirs au but grâce notamment à Hugo Lloris. Le gardien français repousse une tentative adverse et permet à son équipe de décrocher le titre. Nommé meilleur gardien de l'édition, il entame alors une carrière qui débute à l'OGC Nice, où il découvre le monde professionnel. C'est ensuite à l'Olympique Lyonnais qu'il se fait un nom entre 2008 et 2012 et devient même international A. Puis vient l'heure de partir à l'étranger, direction Tottenham. Durant douze saisons, de 2012 à 2024, le portier marque son époque et devient une légende de son club. Sixième joueur le plus capé de l'histoire des Spurs avec 447 matches, il dispute notamment une finale de Ligue des Champions en 2019. Capé à 145 reprises avec les Bleus, il est également le recordman du nombre de sélections en équipe de France, avec laquelle il remporte la Coupe du Monde en 2018.

42e : David Ginola (France) - Tournois 1987 & 1988

Vainqueur en 1987, trophée du meilleur joueur. Vainqueur en 1988, trophée du deuxième meilleur joueur. Difficile de faire mieux que le bilan de David Ginola au Tournoi Maurice Revello. Si plusieurs joueurs l'ont disputé à deux reprises, rares sont ceux à l'avoir gagné deux fois consécutivement, et encore plus en remportant à chaque fois une récompense individuelle. Auteur d'un but en 1987, "El Magnifico" contribue au succès des siens en écartant notamment l'Angleterre de Paul Gascoigne et la Bulgarie de Hristo Stoichkov. Un an plus tard, il inscrit cette fois quatre buts dont un en finale face à... l'Angleterre et Gascoigne. La suite de sa carrière lui réserve d'autres succès. Après Toulon et Brest, c'est au Paris Saint-Germain qu'il explose et devient une star entre 1992 et 1995. Il y remporte notamment un titre de champion de France en 1994 et sera nommé au Hall of Fame du club en 2017. Il écrit également son histoire outre-Manche. De 1995 à 2000, Ginola réalise cinq saisons exceptionnelles à Newcastle puis à Tottenham. Il est nommé meilleur joueur de Premier League en 1999 et deux fois dans l'équipe type du championnat.

41e : Claudio Marchisio (Italie) - Tournoi 2008

Une année historique pour l'Italie. En onze participations au Tournoi Maurice Revello, la Squadra Azzurra n'a remporté qu'une seule fois la compétition. C'était en 2008, avec une génération exceptionnelle. Ignazio Abate, Antonio Candreva, Sebastian Giovinco, Claudio Marchisio... Au total, onze membres de cette équipe deviendront internationaux A par la suite. Lors du Tournoi en 2008, la formation italienne impressionne et se défait notamment de la Côte d'Ivoire et la Turquie, avant de s'imposer en finale face au Chili de Marcelo Bielsa. Auteur d'un but durant la compétition, Claudio Marchisio est un titulaire inamovible de la sélection transalpine. Malgré son jeune âge, le milieu de terrain est déjà habitué au haut niveau. Prêté par la Juventus à Empoli, il sort d'une saison pleine en Serie A. Dans la foulée du Tournoi, il retourne à la Juve, où il devient rapidement indispensable. En dix saisons jusqu'en 2018, Marchisio dispute 363 rencontres et décroche quatorze trophées, dont sept scudetti consécutifs en 2012 et 2018. Capé à 55 reprises avec la sélection d'Italie, il est notamment finaliste de l'Euro en 2012.

Le fil d'infos

17 avril 2024

Les nations titrées au Tournoi Maurice Revello : L'Argentine (6/12)

15 avril 2024

Tournoi Maurice Revello 2024 : Les équipes participantes et le calendrier complet

5 avril 2024

Le Tournoi Maurice Revello et la Sud Ladies Cup s'associent à bAAM! pour ses éditions 2024

3 avril 2024

Les nations titrées au Tournoi Maurice Revello : La Colombie (5/12)

2 avril 2024

Soirée partenaires du Tournoi Maurice Revello et de la Sud Ladies Cup : une 2e édition réussie

29 mars 2024

Le top 100 des joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello : 5e à 1er

27 mars 2024

Les nations titrées au Tournoi Maurice Revello : Le Portugal (4/12)

25 mars 2024

Le top 100 des joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello : 10e à 6e

22 mars 2024

Le top 100 des joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello : 15e à 11e

20 mars 2024

Les nations titrées au Tournoi Maurice Revello : Le Brésil (3/12)

Nos partenaires