Découvrez les stars de demain

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le top 100 des joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello : 15e à 11e

22 mars 2024

Le top 100 des joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello : 15e à 11e

A l’occasion de sa 50e édition, qui se déroulera du 3 au 16 juin 2024, le Tournoi Maurice Revello ouvre son livre d’histoire. Depuis sa fondation en 1967, la compétition a vu passer de nombreux talents. Plus de 2000 sont devenus internationaux A et parmi eux, certains sont même entrés dans l’histoire du football. Pour célébrer son anniversaire, le Tournoi remet au goût du jour son top 100 créé en 2017. Jusqu’au 29 mars, retrouvez sur notre site internet le classement des 100 plus grands joueurs passés par le Tournoi réactualisé et dévoilé par tranches de cinq joueurs. Et cela continue aujourd’hui, avec le classement de la 15e à la 11e place.

15e : David Trezeguet (France) - Tournoi 1997

Battue en finale en 1995 et 1996, l'équipe de France veut conjurer le mauvais sort lors de l'édition 1997 du Tournoi Maurice Revello. Pour ce faire, elle se présente avec une génération incroyable, sans doute la plus douée de toutes les sélections françaises passées par la compétition. De Nicolas Anelka à David Trezeguet, en passant par Thierry Henry et Mickaël Landreau... Au total, 11 joueurs de cette équipe deviendront internationaux A par la suite. Rien d'étonnant donc à voir cette formation survoler l'édition : 5 matches, 5 victoires et un premier titre depuis 1989.
Auteur d'un doublé lors du dernier match de poule face aux Pays-Bas (3-1), Trezeguet est un des artisans de ce succès. Alors à l'AS Monaco, l'attaquant connait une ascension fulgurante dans la foulée du Tournoi. Champion de France avec l'ASM en 1997 et 2000, puis du monde et d'Europe avec les Bleus en 1998 et 2000, "Trezegoal" fait les beaux jours de la Juventus pendant 10 saisons, de 2000 à 2010. A Turin, il connait la gloire avec 2 scudetti et une finale de Ligue des Champions, mais aussi des heures sombres avec la rétrogradation du club en Série B suite au Calciopoli. Buteur hors pair, il inscrit au total 273 buts au sein de ses différents clubs, et 34 avec l'équipe de France, dont il reste à ce jour le 7e meilleur scoreur de l'histoire.

14e : Rui Costa (Portugal) - Tournoi 1992

Après 8 participations infructueuses, le Portugal touche enfin au but lors de l'édition 1992 du Tournoi. En remportant ses 4 rencontres et en n'encaissant qu'un seul but, la sélection lusitanienne décroche son premier sacre dans la compétition. Cette victoire, la formation dirigée par Jesualdo Ferreira la doit en grande partie à son numéro 10, Rui Costa. Auteur de 4 buts dont un triplé en demi-finale contre le Mexique (5-1), le meneur de jeu termine meilleur buteur et réalise même le doublé en étant élu meilleur joueur de l'édition. Le début d'une carrière prolifique pour le Portugais.
Formé au Benfica, où il est notamment champion en 1994, il quitte le club lisboète 2 ans après le Tournoi pour rejoindre l'Italie. Durant 12 saisons à la Fiorentina et à l'AC Milan, Rui Costa brille par son élégance et finesse technique. En 279 matches à Florence puis 192 chez les Rossoneri, il remporte 7 trophées dont la Ligue des Champions en 2003 avec Milan. Avec 26 buts en 94 sélections, il est le 7e meilleur scoreur et le 9e joueur le plus capé de l'histoire de la sélection portugaise.

13e : Daniel Passarella (Argentine) - Tournoi 1975

La 3e édition du Tournoi Maurice Revello est sans doute l'une des plus importantes dans l'histoire de la compétition. Tout d'abord car elle oppose pour la première fois des sélections nationales après deux premières éditions réservées aux clubs. Mais aussi car elle marque un tournant dans le destin du Tournoi. Trois ans avant la Coupe du Monde 1978 en Argentine, l'illustre sélectionneur de l'Albiceleste César Luis Menotti décide d'emmener son équipe Espoirs en préparation dans le sud de la France. Avec des futurs internationaux comme Passarella, Gallego ou encore Tarantini dans ses rangs, la jeune sélection argentine remporte le Tournoi et marque les esprits. Trois ans plus tard, Menotti et cette même équipe remportent la Coupe du Monde à domicile.
Le début d'une grande carrière pour Passarella. Capitaine de l'Argentine, le libéro surnommé "El Gran Capitan" remporte un nouveau Mondial 8 ans plus tard, en 1986. Le défenseur est à ce jour le seul Argentin à avoir remporté ce trophée à deux reprises. Triple champion d'Argentine avec River Plate en 1975, 1979 et 1981 et auteur de 22 buts en 70 sélections et de 178 en 550 matchs dans sa carrière, il est l'un des défenseurs les plus prolifiques de l'histoire du football.

12e : Lilian Thuram (France) - Tournoi 1992

Un an après sa défaite en finale face à l'Angleterre d'Alan Shearer, l'équipe de France souhaite effacer ce revers lors de l'édition 1992 du Tournoi Maurice Revello. Après 2 victoires aux dépens de la Tchécoslovaquie (1-0) et du Mexique (4-0) et un nul contre les Anglais (0-0), les Bleuets atteignent les demi-finales... mais échouent face à la Yougoslavie aux tirs au but. Emmenée par 5 futurs internationaux, la formation dirigée par Marc Bourrier termine sur la 3e marche du podium. Au sein de cette équipe, Lilian Thuram.
Le défenseur évolue alors à l'AS Monaco et sort de sa première véritable saison dans le monde professionnel. Il reste en Principauté jusqu'en 1996 puis rejoint l'Italie, où il porte successivement les couleurs de Parme puis de la Juventus. Après un triplé historique Coupe UEFA-Coupe d'Italie-Supercoupe d'Italie en 1999 avec Parme, il est champion d'Italie en 2002 avec les Bianconeri. Mais c'est avec l'équipe de France que Thuram connaît ses plus beaux succès. Membre de la génération championne du monde puis d'Europe en 1998 et 2000, il a longtemps été le joueur le plus capé de l'histoire des Bleus avec 142 sélections, avant d'être détroné par Hugo Lloris en 2022.

11e : Frank Lampard (Angleterre) - Tournoi 1998

Souvent brillante lors de ses participations au Tournoi Maurice Revello, l'Angleterre n'est pas à la fête lors de l'édition 1998 de la compétition. Avec un nul face à la France (1-1), une victoire face à l'Afrique du Sud (3-1) et une défaite devant l'Argentine (0-2), les Young Three Lions ne terminent qu'à décevante 6e place au classement général. Pourtant, cette équipe ne manque pas de talents, en témoigne la présence de 5 futurs internationaux A dans l'effectif cette année-là. Parmi eux, Frank Lampard. Buteur lors du succès face aux Sud-Africains, le milieu de terrain et capitaine de cette formation parvient tout de même à se distinguer sur le plan individuel.
Alors à West Ham, il ne prend la direction de Chelsea que 3 ans après, en 2001. Son aventure chez les Blues dure 13 ans, le temps pour lui de laisser une empreinte indélébile au sein club londonien. Avec 648 apparitions en 211 buts, il est le 4e joueur le plus capé mais surtout le meilleur buteur de l'histoire du club. Il remporte également 12 trophées, dont 3 titres en Premier League et la Ligue des Champions en 2012. Auteur de 29 buts en 106 sélections, il est à ce jour le 8e joueur le plus capé ainsi que le 8e meilleur buteur de l'histoire des Three Lions.

Le fil d'infos

27 mai 2024

La jeunesse dorée ukrainienne

27 mai 2024

La liste de l'Arabie Saoudite pour le Tournoi Maurice Revello 2024

26 mai 2024

Hugo Sanchez (1975 & 1976) : « Le Tournoi m'a énormément aidé à grandir"

26 mai 2024

Tournoi Maurice Revello 2024 : informations et accréditations

25 mai 2024

La cinquantième édition du Tournoi Maurice Revello sera arbitrée exclusivement par des femmes !

24 mai 2024

« Tournoi Maurice Revello - 50 ans d'histoire » : Le documentaire anniversaire

24 mai 2024

Conférence de presse : Coup d'envoi de la 50e édition du Tournoi Maurice Revello !

23 mai 2024

Les nations titrées au Tournoi Maurice Revello : La Côte D'Ivoire (9/12)

20 mai 2024

La liste de l'Ukraine pour le Tournoi Maurice Revello 2024

20 mai 2024

La liste de la France pour le Tournoi Maurice Revello 2024

Nos partenaires