Découvrez les stars de demain

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le top 100 des joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello : 5e à 1er

29 mars 2024

Le top 100 des joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello : 5e à 1er

A l’occasion de sa 50e édition, qui se déroulera du 3 au 16 juin 2024, le Tournoi Maurice Revello ouvre son livre d’histoire. Depuis sa fondation en 1967, la compétition a vu passer de nombreux talents. Plus de 2000 sont devenus internationaux A et parmi eux, certains sont même entrés dans l’histoire du football. Pour célébrer son anniversaire, le Tournoi remet au goût du jour son top 100 créé en 2017. Jusqu’au 29 mars, retrouvez sur notre site internet le classement des 100 plus grands joueurs passés par le Tournoi réactualisé et dévoilé par tranches de cinq joueurs. Epilogue de cette série aujourd'hui, avec le classement de la 5e à la 1ère place.

5e : Jean-Pierre Papin (France) - Tournoi 1985

Avant de s’affirmer comme l’un des meilleurs attaquants de l’histoire du football français, « JPP » est tout d’abord passé par le Tournoi Maurice Revello. Retour près de 40 ans en arrière, lors de l'édition 1985. Tenants du titre, les Bleuets, menés par Papin mais aussi de futurs internationaux comme Franck Sauzée ou encore Gérald Passi, négocient parfaitement leurs matchs de groupe : tombeurs de la Côte d’Ivoire (3-1), les Français viennent aussi à bout de la Roumanie (2-0). Entre-temps, les Tricolores s’offrent le scalp de l’Espagne (1-0) à Marseille. Un match qui restera dans les mémoires grâce à un but fantastique inscrit par JPP.

« Ce but face à l’Espagne, je l’ai encore en vidéo et je le regarde souvent. Je suis parti de mon camp, en profondeur, et je reçois une passe devant moi. L’action se termine par un tir dans la lucarne opposée. C’était mon premier but au Stade Vélodrome. Par contre, je ne savais pas qu’il allait y en avoir autant après dans ce même stade ! »
, nous racontait Jean-Pierre Papin lors d’une interview accordée en 2015. Après une phase de poules parfaitement gérée, l’équipe de France remporte le Tournoi en venant à bout de l’Angleterre (3-1) en finale. De son côté, JPP fait de nouveau fait trembler les filets contre les Anglais et termine meilleur buteur du Tournoi Maurice Revello avec 3 réalisations.

Sa carrière sera marquée par son passage plus que réussi à l’Olympique de Marseille. Sous les couleurs marseillaises, Papin remporte 4 titres de champion de France et une Coupe de France. C’est aussi durant son passage à l’OM que JPP décroche le Ballon d’Or en 1991. Élu joueur du siècle de l’OM, Papin a inscrit 184 buts en 311 matchs avec le club phocéen. Le natif de Boulogne-sur-Mer a également mis son talent au service de l’équipe de France : sélectionné 54 fois, Papin a marqué 30 buts au total sous le maillot des Bleus.

4e : Hristo Stoichkov (Bulgarie) - Tournoi 1987

Tenante du titre après sa victoire en 1986, la Bulgarie remet son titre en jeu l'année suivante. Pas gâtée au tirage, elle hérite du groupe de la mort avec le Brésil, l'Italie et le Portugal. Pourtant, Stoichkov et ses accolytes déjouent tous les pronostics et créent la sensation. D'abord en faisant tomber l'Italie lors de leur entrée en lice (1-0). Idéalement lancés, les Bulgares enchaînent en muselant parfaitement le Brésil de Claudio Taffarel lors de leur deuxième match (0-0) puis dominent le Portugal (2-0) et s'offrent une place en finale, où ils retrouvent la France.

Dans un match disputé et au suspense total, la bataille est féroce. Muet jusqu'à présent, Hristo Stoichkov inscrit son unique but de la compétition. Mais côté français, Lagrange score lui aussi. Dos à dos après le temps réglementaire (1-1), les deux formations doivent se départager au tirs au but. Un séance que finit par remporter la France. Tenante du titre, la Bulgarie perd son trophée.

Pour Hristo Stoichkov en revanche, la suite est bien plus triomphante. Trois ans après le Tournoi, il rejoint le FC Barcelone où il connaîtra la meilleure période de sa carrière. Sous les couleurs catalanes, Stoichkov remporte la Liga à 5 reprises et décroche la Ligue des Champions en 1992. Il aide grandement la Bulgarie à réaliser la meilleure performance de son histoire sur la scène internationale : une demi-finale lors de la Coupe du Monde en 1994, dont il termine co-meilleur buteur avec 6 réalisations. Une performance qui lui permet de remporter le Ballon d’Or en 1994.

3e : Thierry Henry (France) - Tournoi 1997

Si vous avez suivi cette série depuis le début, vous connaissez forcément cette génération française vainqueure de l'édition 1997 du Tournoi. Six joueurs de cette équipe figurent dans ce classement du top 100. Pêle-mêle, Thierry Henry, David Trezeguet, Nicolas Anelka, Willy Sagnol, William Gallas, Mikaël Silvestre, Mickael Landreau ou encore Ousmane Dabo... telle est la liste non exhaustive des joueurs qui composent la sélection tricolore cette année-là.  Alléchante sur le papier, elle justifie sa réputation sur le terrain face à des nations qui n’avaient rien d’un faire-valoir : les Bleuets entament leur compétition par un succès face à la Croatie (1-0). Dans la foulée, Thierry Henry permet aux siens de se défaire du Mexique (2-1) en inscrivant un doublé.

En position idéale, la sélection entraînée par Gérard Houiller aligne un troisième succès de rang contre le Maroc (3-0) et conclut sa phase de groupes par une nouvelle sortie victorieuse contre les Pays-Bas (3-1). Avec 4 victoires en autant de rencontres, la France valide son ticket pour la finale face au Portugal. Un match qu'elle remporte en prolongations après un scénario dantesque et une égalisation dans les ultimes secondes de la partie (2-1). Etincelant, Henry réalise le doublé en étant élu meilleur joueur et en finissant meilleur buteur de l'édition avec 3 réalisations.

Le début d'une carrière exceptionnelle. Champion du Monde (1998) et d'Europe (2000) avec les Bleus, il est le 2e meilleur buteur (51 buts) et le 5e joueur le plus capé (123 sélections) de l'histoire de la sélection. Mais outre l'Equipe de France, c'est avec Arsenal qu'Henry écrit sa légende. Durant 8 saisons, l'attaquant enfile les buts. Au total, 228 réalisations en 369 matchs joués chez les Gunners, ce qui lui vaut d'être élu en 2008 meilleur joueur de l'histoire du club. Son passage au FC Barcelone est lui aussi réussi, avec entre autres une Ligue des Champions (2009) et 2 Liga (2009, 2010) remportées. Deuxième du Ballon d'Or 2003 puis troisième en 2006, il est également le meilleur buteur français de l'histoire toutes compétitions confondues (411 buts) et du Barça (49 buts).

2e : Zinédine Zidane (France) - Tournoi 1991

Zinédine Zidane, Fabien Barthez, Alan Shearer, Steve McManaman... L'édition 1991 du Tournoi a vu passer plusieurs futurs grands joueurs. Cette année est marquée par l'éclosion d'Alan Shearer, meilleur buteur, meilleur joueur et vainqueur de la compétition avec l'Angleterre. Les Young Three Lions s'imposent en finale face à l'équipe de France, privée de... Zinédine Zidane. Exclu lors du match précédent face à la Pologne, le meneur de jeu tricolore est suspendu et assiste à la défaite des siens depuis les tribunes (0-1). 

Les Bleuets avaient pourtant réalisé un excellent parcours jusqu'en finale, en écartant notamment les Etats-Unis (3-1) et la Pologne (2-0). Seule l'Ecosse était parvenue à les accrocher (1-1). 

Pour "ZZ", la suite, on la connait : une explosion au plus haut niveau aussi bien en club qu’en sélection. Avec notamment cette année 1998, lors de laquelle Zidane remporte la Serie A avec la Juventus avant de guider la France vers son premier sacre en Coupe du Monde grâce notamment à ce doublé légendaire en finale face au Brésil (3-0). Dans la foulée, le natif de Marseille décroche le Ballon d’Or. Après un passage plus que fructueux à la Juventus et un Euro remporté en 2000 avec la France, Zidane rejoint le Real Madrid, où il agrandit sa collection de trophées en remportant la Ligue des Champions en 2002, en inscrivant un but d'anthologie en finale contre le Bayer Leverkusen. Au total, il glane 13 trophées, passant même tout près d'un autre Mondial en 2006, lors duquel il est devenu l’un des 4 seuls joueurs de l’histoire à avoir marqué lors de deux finales de Coupe du Monde différentes.

1er : Cristiano Ronaldo (Portugal) - Tournoi 2003

Juin 2003. Le Tournoi Maurice Revello fête sa 31e édition avec un plateau éclectique : Italie, Mexique, Angleterre, Colombie, Japon, Turquie, Pologne, Burkina Faso, Portugal et Argentine. Finaliste malheureuse face au Brésil un an auparavant, l'Italie est de retour plus revancharde que jamais. Une victoire face au Mexique (3-2) suivie d'un nul contre la Colombie (1-1) et de deux nouveaux succès devant le Burkina Faso (3-0) et la Pologne (3-1) envoient la Squadra Azzurra en finale. Elle y retrouve le Portugal, tombeur de l'Angleterre (3-0) et l'Argentine (3-0) de Javier Mascherano notamment, et emmené par un certain Cristiano Ronaldo, buteur face aux Young Three Lions.

Face à l'attaquant et une équipe lusitanienne bourrée de talents, l'Italie ne peut rien et s'incline après un doublé de Joao Paiva et un but de Danny (3-1). Dans un style dribbleur et fantasque qu'il épurera par la suite, "CR7" impressionne déjà et attire les yeux de bon nombre de recruteurs. Mais c'est l'inévitable Sir Alex Ferguson qui décroche le gros lot et recrute le jeune Portugais, alors au Sporting, son club formateur.

Chez les Red Devils, Cristiano s'affirme et s'étoffe pour enfin devenir le joueur que son talent laissait espérer. Il remporte une Ligue des Champions, 3 Premier League et son premier Ballon d'Or en 2008. Transféré au Real Madrid pour un transfert record en 2009 (94 millions d'euros), il entre dans la légende du football et du club espagnol. A son actif chez les Merengues, 16 titres, dont deux Liga et 4 Ligue des Champions. Sur le plan individuel, il s'adjuge 3 Ballons d'Or supplémentaires mais surtout un nombre incalculable de records. Il est à ce jour le meilleur buteur de l'histoire du Real Madrid avec 450 buts inscrits, ainsi que de la Ligue des Champions avec 141 réalisations. Des performances également colossales en sélection. Champion d'Europe en 2016, il est le joueur portugais le plus capé (205 sélections) et le meilleur buteur (128 buts) de l'histoire de l'équipe nationale, record qu'il ne cesse d'accroître au fil des années...

LE CLASSEMENT FINAL

Le fil d'infos

27 mai 2024

La jeunesse dorée ukrainienne

27 mai 2024

La liste de l'Arabie Saoudite pour le Tournoi Maurice Revello 2024

26 mai 2024

Hugo Sanchez (1975 & 1976) : « Le Tournoi m'a énormément aidé à grandir"

26 mai 2024

Tournoi Maurice Revello 2024 : informations et accréditations

25 mai 2024

La cinquantième édition du Tournoi Maurice Revello sera arbitrée exclusivement par des femmes !

24 mai 2024

« Tournoi Maurice Revello - 50 ans d'histoire » : Le documentaire anniversaire

24 mai 2024

Conférence de presse : Coup d'envoi de la 50e édition du Tournoi Maurice Revello !

23 mai 2024

Les nations titrées au Tournoi Maurice Revello : La Côte D'Ivoire (9/12)

20 mai 2024

La liste de l'Ukraine pour le Tournoi Maurice Revello 2024

20 mai 2024

La liste de la France pour le Tournoi Maurice Revello 2024

Nos partenaires